samedi 17 février 2018

Kandy

Réveil dans la charmante Polwatte Guest House.
Andrew son propriétaire est mi sri-lankais mi britannique. Il a hérité de cette demeure de son grand-père, l'a largement et très bien rénovée et il l'a changé en une Guest House parfaite et chaleureuse.
Au réveil, le balais des oiseaux sur la rivière et le petit matin  la campagne sont un ravissement pour tous. A tel point qu'on a hésité très sérieusement à aller visiter Kandy!
Corentin a même essayer la mutinerie en voyant les autres guest préparer des kayak.

En arrivant nous avons longé le lac de Kandy puis contemplé la ville depuis un belvédère.



Nous avions demandé à Karu de choisir son temple préféré et de n'en voir qu'un sur les trois initialement inscrit à notre programme.
Il nous a donc emmené à Lankathilaka Vihara, un temple du 14 ème siècle juché au sommet d'une colline d'où la vue est superbe.
Dès l'arrivée nous profitons du calme des lieux. Il faut peut-être avouer plutôt que nous gâchons le calme des lieux. Heureusement les Sri Lankais sont très patients avec les enfants et ils ne récoltent que des sourires amusés malgré leur agitation parfois excessive.
Malgré notre joyeuse bande nous avons profité d'un endroit paisible avec un temple vraiment charmant, dans lequel Karu a pu nous détailler de nombreux moment de la vie de Bouddha. En plus d'être agréable c'était vraiment intéressant. Nous étions les seuls étrangers sur les lieux. Quelques familles venaient se recueillir mais repartait tandis que nous restions.
Nous avons vu une mangouste très près! La chance continue! Et un loriquet!
La grande porte du temple sert à y faire entrer un éléphant à l'occasion de cérémonie particulière.













C'était top et ça a bien réconcilié les enfants qui en avait marre des temples car ils avaient un peu souffert de la foule et de la fatigue au temple de la dent.
Dans la petite rue de l'accès il y avait de jolie boutique d'artisan dans lesquelles nous avons un peu flâné.

 Puis direction le jardin botanique de Kandy.
Superbe jardin, majestueux, étonnant, coloré. Un appel au pique-nique et aux longues après-midi sur l'herbe. Malheureusement notre temps y était plus que compté car nous avions rendez-vous pour un spectacle de danse folklorique. Le jardin botanique m'a laissé un bon petit goût de reviens-y...
Maylis et Suzanne ont même séché le spectacle pour en profiter encore un peu.



 Sur un arbre de l'autre côté, des centaines de grosses chauves-souris qui font un potin du diable.
Et quenn Elina 1er qui a piqué le chapeau de sa mamie.


Autour de cette grande pelouse centrale, les arbres ont été plantés au fil des années par des personnalités. Ainsi Tito côtoie Nicolas 2 par exemple. On y trouve de multiples essences, originales et magnifique.


 Partout des fleurs, du soleil, des arbres.
 Les jets d'eau, un plaisir universel

 Une serre aux orchidées abrite de multiples variétés aux couleurs, aux formes et aux odeurs variées






On a quitté ce jardin enchanteur bien trop tôt. Il mérite plusieurs après-midi pour en explorer les milles richesses, un peu comme le Sara Duke Garden que nous avion tant affectionné à Durham.
Nous avions donné le choix aux enfants et Coline, Corentin et Elina ont choisi le spectacle de danse. Notre Lulu qui souffre d'une otite a été dispensée de tambours et c'est donc en effectif réduit que nous avons rejoint le YMBA l'hôtel de ville de Kandy pour un spectacle de danse d'une heure.
C'était très bien. De beaux costumes, de belles performances qui ont laissé les enfants bouchebées






 Un final de marche sur le feu et de danse avec des torches qui fini le spectacle en beauté. Et un retour joyeux vers la guest house où une courte nuit m'attend puisque nous partons à l'aube vers les montagnes!