mardi 29 juillet 2014

Derniers jours avant de partir

Ces quelques jours ont eu pour thématique la préparation des bagages et la nostalgie d'Alex qui essaie de profiter de nous chaque minute, pour en garder un peu demain soir et les jours d'après. 
Pas facile de faire les bagages avec un petit garçon très excité qui reprend dans les valises, mets d'autres objets, et profite que sa mère est immobilisée par les tétées de sa sœur pour ouvrir les sacs, ou aller "faire semblant de conduire la voiture", activité qui est sa passion du moment. Cela consiste à s'installer au volant de la voiture à l'arrêt et d'associer tout un imaginaire, d'enfants à attacher dans leurs sièges auto, d'essence à mettre dans le réservoir, de musique à régler et de phares à ne surtout pas oublier comme Samuel aimait à le rappeler. Corentin a bien enregistré cette leçon là, et maintenant, comme son copain le faisait la semaine dernière, il nous répète "tu as bien mis les phares?". Cette nouvelle manie m'agace un petit peu car pour aller "faire semblant de conduire", il sort de la maison en douce... ou bien insiste lourdement à chaque départ, ce qui complique pas mal les embarquements.
Merci Sandrine pour avoir gardé Corentin quelques heures, ce qui m'a permis de terminer sereinement.
Nous avons passé un week-end calme à Durham. Nous avons passé un petit peu de temps au Sara Duke Garden, pour jouer au foot et au frisbee vendredi soir. Nous avons regardé en famille le Disney Princess and the frog, et on a adoré. L'histoire est sympa, mais surtout elle mets en scène le monde du Jazz de la Nouvelle Orléans et rend super bien l'ambiance des bayous. J'ai personnellement un petit faible pour la représentation des lucioles, assez proche de ce que l'on peut contempler ici un soir d'été. J'ai fait des petites courses, on est allé au musée, on est allé à la piscine samedi et dimanche. Corentin met la tête sous l'eau, il tourne aussi sur lui-même. Et une autre de ses performances dont il a moins conscience c'est qu'il se douche lui-même, y compris le shampooing! A la piscine de Duke, il y a des douches chaudes extérieures, c'est très agréable. Il y a aussi une petite bouée bébé, dans laquelle on peut asseoir Elina. Elle adore. Elle lance des petits cris de contentement et agite ses petites jambes de toutes ses forces pour avancer. 



video

Corentin s'est beaucoup entraîné et maintenant il arrive à faire des galipettes "comme Coline" et de la trottinette "comme Samuel". Ces jours passé en compagnie de plus grands lui ont donnés beaucoup de nouvelles idées. Il a fait de nombreux progrès.
video

Lundi matin, nous avions rendez-vous chez la pédiatre pour les vaccins d'Elina. Ca y est on sait qu'elle pèse 7.2kg! Ici ça ne rigole pas, c'est quatre shoot d'un coup. Elle n'avais pas trop d'allant l'après-midi à la piscine. Nous étions allé dire au revoir à Anne-Hélène et ses enfants, des expat' français qui quittent Durham à la fin du mois d'août, avant notre retour. 
Le matin, après avoir déposé Alex, nous sommes allés nourrir les canards au Duke Garden. Il ne faisait pas trop chaud, les canards avaient faim, Corentin a adoré et Elina n'en a pas perdu une miette!
J'ai été impressionnée par les "invitées surprises", d'énormes tortues aquatiques qui disputent leur bout de gras aux canard, et d'énormes poissons chats qui arrivent à prélever leur dû.




 









Les valises sont bouclées, à part les maillots qui sèchent. Il a fallu que je me force un peu pour mettre des pulls et quelques chaussettes dedans. Demain c'est Le Grand Départ. Je suis bien excitée de voir tout le monde et de présenter ma fille! et triste à la fois de laisser Alex si longtemps et mes amis ici. Corentin est très impatient et aussi un peu anxieux. C'est ici chez lui maintenant -bon, ce serait encore mieux si les américains parlaient français hein :)- mais ses souvenirs de France sont un peu vagues. Bon il a compris il y a quelques jours que toutes les personnes que nous allions voir en France parlent français, et ça c'est déjà trop génial, n'est-ce pas?

lundi 28 juillet 2014

De la visite! Suite et fin

Le lendemain nous avons fait moins exotique, mais tout aussi sympa: Science and life Museum of Durham, notre musée quoi. Corentin a bien aimé montrer ses petits endroits favoris à Samuel et Siloé. On ne voit pas les lieux connus de la même manière quand on les fait visiter: on en profite mieux. 
Après ces instants culturels, nous avons rejoins les filles dans leur piscine. Pour la première fois depuis notre arrivée ici, nous sommes tombés sur un mauvais coucheur qui n'a pas apprécié la présence des enfants -nombreux il faut le reconnaître-, et qui a manifesté son agressivité. Désagréable et surprenant: j'avais oublié jusqu'à l'existence de ce genre de con. Une réadaptation préventive en vue de notre séjour en France ;)?


 La fontaine à pièce, on lâche des coins et ils tournent, tournent tournent. Passionnant!





Jeudi, nous avons passé la matinée à Forest Hill Park avec ses "sprayground" puis nous sommes allés chercher des Burritos Mexicain à emporter, et nous les avons dégusté à Indian Trail Park. C'était donc la matinée à thème "structures de jeux". Là encore, nous avons passé de très bons moments, bien occupés entre les différents enfants et tout ce qu'on avait envie de se raconter.


Lucie, tu pourra noter que "le facteur" a bien apporté "le ballon avec l'arbre et les couleurs bougies" tant rêvé...Il est arrivé mercredi et ne nous quitte plus.



Samuel a beaucoup aimé jouer les DJ et le tube de la semaine "As-tu vu passer le bonheur" est encore sur toutes les lèvres :)
Nous avons tenté l'apéro-pied-dans-l'eau à Eno River et avons reçu une pluie tropicale sur la tête. Nous sommes rentrés dare-dare dans une joyeuse cohue humide. Nous ne sommes pas rentrés totalement bredouille puisque nous avons eu la chance d'observer un groupe de biches qui broutait dans un "front-yard" et un peu plus loin, un grand groupe de cerfs relativement proches de nous. Puis, à défaut d'une baignade, les petits ont pris un bain chaud tous les trois, ponctués de grands éclats de rires.




Au fil des jours le quotidien ensemble s'est organisé, et le fonctionnement de la maison était quasi parfait...le dernier soir bien sûr!
La semaine a été exceptionnellement grise et pluvieuse pour la région. Nous avons donc passé plusieurs moments à l'intérieur, qui auront été l'occasion d'initier nos invités au dessin animé Yakari, et pour Corentin de découvrir l'usage des pavés de cire pour dessiner. Ces pavés qu'Elisa lui a apporté sont en utilisés dans la pédagogie Steiner-Waldorf. Les pavés de cire sont d'une texture et d'une forme qui les rend très agréables à utiliser pour les enfants. Depuis qu'il les a, Corentin demande à dessiner avec tous les jours. La pédagogie Steiner cherche à développer une harmonie entre le corps et l'esprit, entre le manuel et l'intellectuel, et à ouvrir les enfants au sens du monde. Samuel a la chance de fréquenter une école Steiner en France et j'ai pu découvrir la richesse de ce qu'il vit à l'école, et de combien cela lui convient bien. Il y a beaucoup de bonnes idées dans les école Steiner, notamment pour connecter l'enfant avec la nature qui l'entoure, avec les tables des saisons.
"Le feu d'artifice", le 26 juillet 2014

Comme moi, Elisa est très intéressée par les pédagogies positives et l'accompagnement bienveillant des enfants. Mais elle est bien plus au point! J'ai beaucoup aimé entendre tout ce qu'elle avait à me transmettre à ce sujet. D'ailleurs, elle m'a apporté deux numéros de la super revue PEPS, que j'ai dévorés. Pour tous les parents et intéressés, je vous encourage à jeter un œil, c'est top!

dimanche 27 juillet 2014

De la visite! Première sortie: le Greensboro Children's Museum

Nous avons passée une super et intense semaine avec Elisa, Samuel et Siloé. 
Avec trois garçons dynamiques à la maison, un bébé moins à l'aise que d'habitude (dents? faim? ambiance moins calme que d'habitude? Maman moins disponible?) pas le temps de s'ennuyer une minute. On avait aussi chargé un petit peu le programme, parce qu'on avait plein de choses à faire partager, et aussi parce que c'est dans les temps mort qu'apparaissent les chicanes. 
Corentin a été un hôte d'enfer. Il a assuré pour prêter ses jouets, partager ses jeux, inclure nos invités dans son monde. Nos deux petits invités ont été charmants: Samuel a été ouvert et patient, il a aimé découvrir la Caroline du Nord et il a trouvé de bons moments pour jouer avec Corentin. Il en a profité pour faire des comparaisons approfondies entre les différents modèles de voiture: ici point de Renault ou Citroën, mais des Chrysler et des Ford, et sur l'autoroute, des trucks énormes: tout à fait passionnant! Il a aussi observé et câliné Elina. Siloé a bien aimé faire des patouilles, cuisiner de la nourriture locale sur la cuisinière, et il a définitivement adopté les school-bus jaunes comme étant les meilleurs véhicules ever, surtout pour effectuer d'infinis aller-retour sur les bras du canapé. Il s'est réjoui chaque fois que l'un des chiens entrait dans son champ de vision, et il avait un peu peur quand ils s'approchaient trop près. Il a râlé quand Elina s'attardait un peu trop dans les bras de sa maman, surpris de ne pas être le petit dernier du groupe. Moi, j'ai adoré avoir du temps -entre les interruptions :)- pour parler avec Elisa, longtemps, pour alimenter encore notre amitié! J'ai adoré voir ses enfants sur une durée plus longues que d'habitudes, voir comme ils ont grandit, se sont épanouis.
Alors merci les copains pour être venus jusqu'à nous, c'était trop cool! Et revenez si le pays vous plaît...

Avec une Elina très demandeuse, une logistique plus importante et en plus Sandrine qui n'avait pas d'appareil, le reportage photographique cette semaine est très incomplet, mais on a inscrit bien plus de belles images d'amitié dans notre mémoire.

Lundi soir, nous sommes allés chercher Elisa, Samuet et Siloé à la gare. En vacances à New-York chez la soeur d'Elisa, ils ont tenté la descente de la côte Est par les rails. Apparemment, le voyage était plaisant. Pourtant ils l'ont effectué un jour où des orages hors du commun les ont ralenti. Le voyage qui devait initialement durer 8 heures en a pris 10 et nous sommes allés les chercher deux fois, nous avons ainsi découverts la gare de Durham. Corentin était un peu jaloux en les voyant descendre du train: il y serait monté lui-même volontiers!
Ce qui est amusant avec les trains aux Etats-Unis, c'est qu'ils ne vont pas très vite et que les voies sont très peu protégées: même si c'est déconseillé, un tas de gens les traversent à pied. Du coup, le train siffle presque tout le temps. A la gare, on doit attendre qu'il soit en gare de l'autre côté de grilles, et pas sur le quai.

Le premier jour de leur séjour, le mardi, nous sommes partis à Greensboro, à 45 minutes de voitures, pour découvrir avec les filles un nouveau Muséum, le Greensboro Children's Museum. 
Encore un endroit de folie pour les enfants. Les attractions pour eux sont géniales, avec de vrais engins avec lesquels jouer: une aubaine pour Corentin, passionné par "faire semblant de conduire" en ce moment et pour Samuel qui aime les machines. Un vrai camion de pompier, une véritable ambulance, une vraie voiture des postes, un truck Volvo, une voiture de rallye et même un cockpit d'avion sont mis à disposition des enfants!
Comme le Marbles Kid Museum, le musée de Greensboro est divisé en espaces: supermarché, spectacle, bébé, vétérinaire, zoo, train, pizzéria, véritable bureau de poste miniature... 
Tout est extrêmement bien pensé. Les petits facteurs peuvent distribuer le courrier dans les mini boite aux lettres du théâtre, de l'épicerie, du zoo, de la maison de grand-mère. Le seul défaut, petit, serait que toutes les zones sont en enfilades et les enfants passant de l'une à l'autre, nous nous sommes très peu vu entre "grande". Il y a même un joli jardin avec quelques poules, des plantes en tout genre, bref, de quoi occuper joyeusement une grande journée et épuiser les mamans!
Les enfants en ont vraiment bien profité!

 La route était un peu longue, mais Samuel prenait des photos des camions qui nous dépassait et des passagers de notre voiture.



On pouvait descendre du cockpit par un toboggan, c'était trop cool
Corentin dans le cockpit





Samuel a longuement joué au facteur, et la ferme a eu du succès au près de Siloé.
Ensuite nous sommes sortis pique-niquer dans le parc attenant, où c'est un tracteur qui était à disposition des enfants. Nous espérions faire une pause auditive mais malheureusement, un centre aéré a choisi exactement la même pause que nous (et Corentin voulait vraiment plus aller sur le tracteur que manger).
Toute l'équipe!
Après la pause, la gare et son super train ont eu du succès au près de Corentin et Siloé.



On a ensuite eu des tas de pizzas, servies à tables dans la pizzeria, puis toute l'équipe est allée faire les courses. Encaissées par Samuel.


 Nous avons terminé cette folle journée par une pause bienvenue dans le jardin. Les petits ont donné du pissenlit au poules, nous avons "respiré des oreilles" -car les hangars de jeux sont vraiment très bruyants: cris et rires de dizaines d'enfant qui résonnent-. Ils ont aimé patouiller dans la zone à creuser.